Un nombre croissant d’entreprises constatent que la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) est une question qui ne se limite pas seulement aux actions sociales ou environnementales développées par l’organisation. Elle implique également un dialogue et une interaction avec les différents publics liés à l’entreprise. Pour que l’entreprise puisse agir dans une perspective systémique et large, il est nécessaire que ce concept de RSE soit incorporé dans ses processus de gestion. Et par conséquent, il doit devenir une partie intégrante de ses stratégies commerciales et de son système de planification interne.

Qu’est-ce que la responsabilité sociétale des entreprises ?

Bien que la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) soit inhérente à l’entreprise, elle est récemment devenue une nouvelle façon de gérer et de faire des affaires. L’entreprise veille à ce que ses activités soient économiquement, socialement et écologiquement durables. Elle doit reconnaitre les intérêts des différents groupes avec lesquels elle est en relation (actionnaires, employés, communauté, fournisseurs, clients, etc,) et rechercher la préservation de l’environnement et la durabilité des générations futures. Vous pouvez consulter les annonces légales des échos si vous voulez en savoir plus.

Il s’agit d’une vision d’entreprise qui intègre le respect des personnes, des valeurs éthiques, de la communauté et de l’environnement à la gestion de l’entreprise elle-même. Et ce, quels que soient les produits ou services qu’elle propose, le secteur auquel elle appartient, sa taille ou sa nationalité.

Une fonction essentielle de l’entreprise

La responsabilité sociétale des entreprises consiste à se conformer pleinement à l’objectif de l’entreprise, tant en interne qu’en externe. De plus, elle tient compte des attentes économiques, sociales et environnementales de toutes les parties prenantes, le respect des personnes, des valeurs éthiques, de la collectivité contribuant ainsi à la construction du bien commun.

De cette manière, la responsabilité sociétale des entreprises n’est pas quelque chose d’étranger à la fonction originelle de l’entreprise. Au contraire, elle implique de l’accomplir en étant conscient que cela aura un impact positif ou négatif, direct ou indirect, interne ou externe, sur les groupes et les communautés liés à son fonctionnement. C’est la capacité de répondre à ces défis en cherchant à maximiser les impacts positifs et à minimiser les impacts négatifs. Elle consiste donc à réaliser les meilleures affaires en répondant à ces attentes.

Une autre définition

Dans le même sens, la responsabilité sociétale des entreprises est une nouvelle façon de gérer les opérations de manière durable sur le plan économique, social et environnemental. 

Pour résumer, les deux définitions ont des éléments en commun. La responsabilité sociétale des entreprises doit être sous-tendue par les valeurs exprimées par l’entreprise. De plus, elle doit s’incarner dans un ensemble complet de politiques, de pratiques et de programmes dans toutes les activités de l’entreprise afin de l’institutionnaliser. Dans le cas contraire, on risque de mettre en œuvre des pratiques qui, bien que socialement responsables, ne répondent pas à un mandat et à une culture institutionnels. Et par conséquent, celles-ci risquent d’être abandonnées à toute éventualité, conjoncture, crise budgétaire ou changement de direction de l’entreprise.